Catalogue produit

Articles en promotions

Nos conseils sur : PROTECTION INCENDIE

La prévention incendie pour les feux de forêt se décline en plusieurs démarches .
La première étape est la considération des risques d'incendie et la sensibilisation aux dégats provoqués par ces incendies .
La deuxième consiste à réaliser tous les avantages que procure le débroussaillement de certaines zones. En effet , un débroussaillage correct ralentit la propagation du feu , diminue les émissions de gaz , fumées et chaleur . De même le débroussaillage de certaines zones , facilite les déplacements des secours éventuels . ( Notez que le non-débroussaillement en zone proche de constructions est passible d'amandes et peut dégager la responsabilité de l'assurance habitation ).
La troisième démarche à avoir , consiste à donner l'alerte dès l'apparition de fumées ou début d'incendie .
Le quatrième volet de la protecion incendie de forêts concerne les individus possédant une réserve d'eau significative ( il peut s'agir d'une piscine , d'un bassin ou d'un étang ) .
Un article paru dans Va rMatin en 2003 , met bien en valeur le role important que peuvent jouer les piscines privées pour la protection incendie . Il est ainsi précisé qu'une petite piscine de 36 m3 équivaut à 6 canadairs ou 18 camions de pompiers. On comprend alors l'importance de la réserve d'eau disponible pour un équipement d'intervention pour lutter contre les incendies de forêt . Il suffit alors de s'équiper d'une " motopompe incendie "pour pouvoir être efficace en protection de feux . En effet il s'agit simplement d'agir préventivement en rarrosant abondament les parties sensibles pour déjouer les effets dévastateurs de l'incendie . Il ne faut donc pas s'imaginer pouvoir arrêter tout seul la totalité de l'incendie de forêt , mais l'action de chacun permet de détourner sa propagation et préserver une partie des zones menacées .
Lorsque les propriétaires de ces réserves d'eau ne se sentent pas capables d'intervenir eux-mêmes lors de tels drames , il faut qu'elles comprennent que posséder un équipement de lutte contre les incendies est un réel atout pour leur propriété et que les pompiers peuvent en disposer en cas de nécessité : il leur suffit donc de déclarer qu'elles possèdent un équipement de protection incendie utilisable par les pompiers. Encore faut-il que la motopompe incendie possède les caractéristiques suffisantes à une intervention efficace .
Le groupe incendie doit être composé d'éléments performants et fonctionnels : une motopompe adaptée et équipée de raccords rapides type " pompier " , des tuyaux plats ( faciles à stocker et à mettre en place ) équipés de raccords DN 45 ( compatibles avec les équipents des pompiers ) et une lance 3 positions permettant le jet droit , le jet diffusé et la position fermée indispensable pour une mise en oeuvre sécurisée , évitant les dispersions d'eau inutiles .
La pompe incendie doit être puissante : l'alimentation correcte d'une lance pompier est de 3 à 4 bar ( le motopompe devrait avoir 5 bar en sortie de pompe ) et un débit correct d'environ 10 m3/h à 4 bar .
La mise en oeuvre doit être rapide , d'où l'importance d'un démarrage facile du motopompe , d'un amorçage automatique ( clapet anti-retour dans le corps de pompe ) et de raccords rapides .
Un charriot de transport peut faciliter le déplacement du motopompe incendie et améliorer la rapidité d'intervention .
Pour abréger les conseils : consultez un vrai spécialiste et n'hésitez pas à vous renseigner auprès des Pompiers .